Actualités

Retrouvez toute l'actualité de la région, les changements de direction, les bons plans

Le Conseil national de l’Ordre des médecins est alerté sur des documents présentés par des patients à leur médecin concernant la vaccination anti-covid-19.

Ces documents, pré rédigés par des « associations » peuvent notamment être une « déclaration d’engagement de responsabilité civile et pénale » (https://reaction19.fr/wp-content/uploads/2020/12/De%CC%81claration-de-responsabilite%CC%81-civile-et-pe%CC%81nale-du-me%CC%81decin-1.pdf).

Par ailleurs, des demandes de documents préétablis de « consentement écrit » ont été formulés par des patients. Or il n’est pas recommandé de demander au patient de confirmer son consentement par écrit (https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/portfolio_vaccination_anticovid_professionnels_de_sante.pdf).

Toutes ces demandes sont inopportunes et en contradiction avec les missions et responsabilité des acteurs intervenants dans la stratégie vaccinale rappelées dans le Guide de la Vaccination du Ministère de la Santé.

 



Chère Consœur, Cher Confrère,

La campagne de vaccination a commencé dans l’Aube et mon message est très clair:

Vaccinez-vous!

Non seulement pour vous protéger face à cette maladie à évolution imprévisible mais également pour montrer à nos patients que nous sommes des scientifiques qui croyons en la Science et au vaccin qui seul nous permettra de reprendre une vie normale.

Notre Conseil ainsi que les autres Conseils de professionnels de santé travaillent intensément depuis plusieurs jours pour définir au mieux les lieux où vous pouvez vous faire vacciner :

·     en Centres de vaccination en cliquant sur le lien suivant:

https://forms.office.com/Pages/ResponsePage.aspx?id=UihrEOw98Ea3nX-VFYCzOVjIppsg8BZAvWnMLYNkRtVUNDBWOEI3MFdTSFBQUk9VTTM2R0lQSjJUViQlQCN0PWcu

·     en Ehpad de votre secteur en prenant contact directement avec celui ci ; si vous voulez bénéficier de la première vague de vaccination du 18 janvier vous devrez toutefois les appeler avant le 12 janvier au plus tard, tout en sachant que les approvisionnements seront réguliers.

D’autres solutions s’ouvriront prochainement et nous vous tiendrons au courant,

dans l’attente vous pouvez contacter notre secrétariat.

Pour le moment, l’HAS recommande à la phase1 de vacciner les professionnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des facteurs de risques,nos Médecins retraités même inactifs font donc partis des personnes pouvant être vaccinées en priorité;

Il n’y aura pas de pénurie de vaccins quelque soit votre âge, vous aurez accès au vaccin et ainsi soigner vos patients en toute sécurité et je l’espère être volontaire pour exercer en centre de vaccinations.

Nos patients et notre Conseil comptent sur vous,

Bien Confraternellement,

 



Le CNOM a été alerté de la réception par certains médecins d’une demande de paiement de la part de la société « CNRCS – Chambre Nationale du Registre du Commerce et des Sociétés » 17 rue de la justice, 75 020 Paris.

Cette demande de paiement prend la forme d’un formulaire pré-rempli avec le nom, l’adresse, le code Siren et le code Naf du Médecin avec TIP-SEPA, s’inspirant fortement des formulaires Cerfa (cf exemple anonymisé ci joint).

Il s’agit d’une arnaque.

2020 11 04-075 (Exple anonymisé)



Chères Consœurs, Chers Confrères

En cette période de forte diffusion du Coronavirus responsable de la pandémie préoccupante actuelle il me semble important de vous rappeler l’importance du respect des mesures barrières notamment le port du masque.

Nous avons reçu plusieurs alertes qui m’ont fait état du non port du masque systématique par des médecins durant leurs consultations, cette attitude ayant particulièrement choquée les patients.

Je n’irai pas plus loin dans mes propos…, protégez-vous !

Bien confraternellement

Michel Van Rechem

Président CDOM de l’AUBE



Voici un communiqué de presse du conseil national de l’Ordre des médecins, annonçant le lancement de la diffusion d’un vade-mecum « Secret médical et violences au sein du couple ».

Ce document a été élaboré par le ministère de la Justice, la Haute Autorité de Santé et le conseil national de l’Ordre des médecins. Il a pour vocation d’éclairer les professionnels de santé, en particulier les médecins, sur l’évolution de l’article 226-14 du Code pénal permettant aux médecins d’émettre un signalement au Procureur de la République sans accord de la victime, dans certaines circonstances strictement encadrées par la loi.

Vous trouverez également ce document en pièce jointe, et sur le site du conseil national de l’Ordre des médecins : https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/external-package/rapport/1xufjc2/vademecum_secret_violences_conjugales.pdf

CNOM CP secret violences conjugales

Vade-mecum secret médical et violences au sein du couple